Archives de octobre, 2013

La légende ney-yorkaise Cope2 est en France en ce moment : performance à l’Hôtel Drouot à l’occasion d’une vente aux enchères (dont on reparlera), exposition à la galerie Mathgoth bientôt, Tour Paris 13… et Vitry. Les graffeurs du monde entier vont à New-York dans l’espoir de poser leurs oeuvres à côté des siennes, et lui vient poser à côté des Vitriots ! Trait d’union entre le graffiti des années 70 et le street art contemporain, Cope2 et sa compagne Indie184 évoluent et privilégient aujourd’hui les oeuvres sur toile même s’ils sont toujours présents dans la rue.

Vitry et divers-8

Vitry et divers-10

Vitry street art-22

Vitry street art-28

Publicités

See on Scoop.itMéli-mélo de graffitis

ART – Jorge Rodriguez-Gerada aime les portraits… les grands portraits. Il les réalise généralement sur des immeubles, mais cet artiste américano-cubain s’attaque aussi à des terrains de plusieurs hectares.

See on www.huffingtonpost.fr

Dès le début de ce blog, j’ai voulu inciter à une découverte de la ville de Vitry par l’angle du street art. Il y a eu d’abord le quartier de la gare, puis la cité Robespierre et la place Jean-Martin

Aujourd’hui ce tourisme-graffiti est devenu une réalité : après 2 ballades avec les amis de facebook, il y en a eu deux autres dans le cadre de la sortie du livre Vitry Ville Street Art organisé avec la ville et le festival des cultures urbaines Mur-Murs

La prochaine est encore plus liée au tourisme puisqu’elle est organisée à la demande de l’office du tourisme du Val-de-Marne. Toujours bénévolement (pas question de faire payer pour voir les oeuvres que les artistes nous donnent gratuitement), Jean-Philippe et moi-même guideront les volontaires sur la découverte du street art en général et des artistes présents à Vitry en particulier.

Alicé sera sur le parcours de la balade

Cliquez pour voir la page de l’office du tourisme, mais elle est déjà complète.

il devrait y en avoir d’autres rassurez-vous.

Les éditions Critères proposent à l’Espace Cardin un grand week-end consacré au street art, l’Opus délits show, pour la sortie du 40ème volume de cette célèbre collection de petits livres consacrés aux principaux artistes contemporains du street art. Plusieurs des artistes qui embellissent notre ville sont présents dans cette collection, et quelques uns étaient présents hier soir pour dédicacer leurs ouvrages… Une oeuvre par artiste étaient réunies pour une très belle exposition : quand l’art quitte la rue pour investir les galeries puis nos appartements…

Opus délits show-28

Jérôme Gulon et Paëlla Chimicos

Opus délits show-2

Jérôme Gulon

Opus délits show-6

Fred le chevalier

Opus délits show-12

Kouka

Opus délits show-13

Artof Popof (à gauche Jérôme Mesnager, pas encore sur Vitry)

Opus délits show-16

Epsylon point en dédicace partiulière

Opus délits show-18

BToy (à gauche Ernest Pignon-Ernest)

Opus délits show-22

Jérôme Gulon

Opus délits show-23

Ender (à gauche Jef Aérosol, au dessus Miss Tic)

Mur-Murs en images | Actualités

Publié: 13 octobre 2013 dans Uncategorized

See on Scoop.itMéli-mélo de graffitis

Portail officiel de la mairie de Vitry-sur-Seine

la signature de samedi et la balade de lundi sur le site de la ville

See on actualites

Nychos ne laisse pas indifférent

Publié: 12 octobre 2013 dans Créateurs, Vitry
Tags:

P1080798

Ne cherchez pas dans Vitry, cette oeuvre caractéristique du style Nychos, artiste autrichien, n’existe plus. Peinte sur le mur du gymnase du collège, elle est aujourd’hui recouverte par une oeuvre de Brok. Il faut dire que les animaux et personnages éviscérés et démembrés de Nychos ne laissent pas indifférent et ont tendance à déranger.

Membre du crew TheWeird, Nychos est un artiste incontournable du street art viennois et ses oeuvres accompagnent le cours du Danube. Traumatisé par les scènes de chasse et de dépeçage vues dans sa jeunesse, il exorcise ses démons par son art. La vue du film tiré du livre Les garennes de Watership down et montrant des lapins résistant à la société des hommes, lui inspire le projet Rabbit Eye Movement.

Lire l’interview de Nychos par le magazine Graffiti Art. Sa page Facebook.

Un sticker du Rabbit Eye Movement sur le mur de l'Espace des blancs manteaux à Paris.

Un sticker du Rabbit Eye Movement sur le mur de l’Espace des blancs manteaux à Paris.

P1080481

Place Jean Martin

P1080483

Place Jean Martin, Nychos face à Ripo

balade street art dans les rues de vitry-39

Le lapin est sous l’escalier qui mène de l’avenue du Général Leclerc à la cité Robespierre

P1080795

Passage Frédéric et Irène Joliot-Curie

P1080802

Passage Frédéric et Irène Joliot-Curie

 

Nouvelle expérience hier soir, une balade à la tombée de la nuit…

Toujours à l’occasion de la sortie du livre Vitry ville street art et de la semaine des cultures urbaines, une conférence était organisée aux EMA (écoles municipales artistiques) sur l’histoire du street art. Elène Thévenot a fait une présentation très intéressante nous ramenant à tous les courants s’étant préoccupés d’art pour tous, d’art dans la cité, d’art illégal… Les graffeurs de New-York n’étaient bien sûr pas les premiers, et ce que l’on voit aujourd’hui dans les rues de Vitry est certainement plus proche d’Ernest Pignon Ernest ou de Gérard Zlotykamien que de Cope2, le célèbre graffeur historique New-Yorkais dont vous pouvez voir une oeuvre passage Joliot-Curie (et en photo ci-dessous).

Une nouvelle balade était programmée pour amener les volontaires de la place Jean-Vilar aux EMA, et vue l’heure elle s’est terminée à la lampe. En fait, tous ceux qui voulaient suivre la conférence ont fait la balade, Tous Vitriots et voisins… J’ai eu le plaisir de l’animer avec Jean-Philippe Trigla, et nous étions accompagnés de Nath Oxygène et d’Emmanuel Posnic.