Articles Tagués ‘Jérémica’

Pour votre deuxième journée de tourisme – graffiti à Vitry, je vous invite à découvrir la cité Robespierre. Pas difficile à trouver, vous descendez du bus devant le MACVAL (le Musée d’Art Contemporain du VAL de Marne, que vous pouvez visiter aussi bien sûr, c’est conseillé), et vous traversez l’avenue Henri Barbusse… vous y êtes ! Cette cité est imposante par ces tours mais aussi par ces graffitis fameux qui la décorent. Voici un petit voyage dans le quotidien des Vitriots.

Kouka, cité Robespierre

Kouka, cité Robespierre

Veuch, cité Robespierre

Veuch, cité Robespierre

Kashink / Izo, cité Robespierre

Kashink / Izo, cité Robespierre

Alice, cité Robespierre

Alice, cité Robespierre

C215, cité Robespierre

C215, cité Robespierre

Gaia, cité Robespierre

Gaia, cité Robespierre

 cliquez sur une vignette pour ouvrir le diaporama

Internet garde tout en mémoire, et en particulier les photographies de graffitis : le graff ayant une durée de vie limitée, les artistes eux-mêmes et certains photograffeurs ont entrepris de garder la mémoire de ces oeuvres éphémères. Vus trouverez donc ci-dessous des photos inserrées à partir d’internet, et mes propres photos réalisées récemment.

Fin DAC pour commencer, dont la porte du boîtier électrique a sans doute été volée…

Photographie de Fin DAC prise sur le groupe Flickr "Vitry sur Seine street art" (cliquez sur l'image pour y accéder)

Finbarr / Gare de Vitry

Finbarr / Gare de Vitry

Pixel Pancho, le pôvre, disparu en raison d’un ravalement (il était beau pourtant, mais on ne va tout de même pas le reprocher aux propriétaires !), avec les deux « reverse graffitis » de Method Graphic que ceux qui ont de bons yeux peuvent voir  à côté des panneaux de stationnement interdit.

Photographie de Kriebel prise sur le groupe Flickr "Vitry sur Seine street art" (cliquez sur l'image pour y accéder)

Pour Joseph Loughborough et Kris Trappeniers, c’est un peu différent, ils semblent bien victimes de la haine humaine.

Photographie de Glouglou2fois prise sur le groupe Flickr "Vitry sur Seine street art" (cliquez sur l'image pour y accéder)

Les papiers collés, quant à eux, sont faciles à peindre et à coller sans grands dangers, en contrepartie ils sont fragiles et finissent par disparaître à cause de la pluie, du vent, et peut-être aussi de quelques mains qui traînent.

Il en est ainsi de Jérémica…

Photographie de Jeremica prise sur le groupe Flickr "Vitry sur Seine street art" (cliquez sur l'image pour y accéder)

et de Firzé

Firzé / 65 avenue Jean Jaurès
Firzé / 65 avenue Jean Jaurès

Epsy Epsylon a lui aussi souffert de la fureur humaine…

Photographie de Brin d'Amour prise sur le groupe Flickr "Vitry sur Seine street art" (cliquez sur l'image pour y accéder)

Epsilon Point / Angle rue neuve - avenue Paul Vaillant Couturier

Epsilon Point / Angle rue neuve - avenue Paul Vaillant Couturier

Mais pour Indigo il semble que la nature et le travail des hommes soient seuls responsables des dégradations (il faut bien nettoyer les trottoirs tout de même !)

Photographie de Yoyolabellut (un oeil qui traîne) prise sur le groupe Flickr "Vitry sur Seine street art" (cliquez sur l'image pour y accéder)

Indigo / 103 avenue Jean Jaurès

Indigo / 103 avenue Jean Jaurès

Et pour finir cette première fournée de disparitions, un autre bel acte de vandalisme !

Photographie de Kreibel prise sur son album "Vitry sur Seine street art & graffitis" (cliquez sur l'image pour y accéder)

Bruno Leyval / Fin DAC, angle 16 avenue André Maginot - 20 rue des marguerites

Bruno Leyval / Fin DAC, angle 16 avenue André Maginot - 20 rue des marguerites